septembre 2019

À tout moment, regarder en face de soi (là où se trouve toujours le Seigneur), est la meilleure des attitudes, la meilleure des postures. C’est ce que certains appellent de l’optimisme. Nous, nous la qualifions de confiance en Dieu et en même temps, nous exprimons notre foi en lui. C’est l’une de nos caractéristiques chrétiennes.
Fréquenter un tel chrétien revient à s’approcher d’une personne positive, invariable.
Il est une véritable bouffée d’oxygène… On a même tendance à ne rechercher que lui !

Aux esprits chagrins, quelqu’un disait : « Il faut avoir une musique en soi pour faire danser le monde ! ». Pour chacun de nous, à notre échelle, à notre manière, nous voulons aussi faire danser le monde. La musique dont on parle, c’est bien entendu l’expression de notre espérance au Christ, à toutes ses paroles, à toutes ses promesses, à toute son œuvre.
C’est aussi faire connaître alentour, la Bonne Nouvelle de la Grâce et du Salut offerts !

Et pour cela, le Seigneur prend à cœur la cause de son peuple.

Dans sa prière, le prophète Esaïe annonce de la part de Dieu : « A celui qui est ferme dans ses dispositions, tu assures une paix parfaite parce qu’il se confie en toi. Placez votre confiance toujours en l’Eternel car il est le rocher de toute éternité ! Quand tu lèves la main pour juger, Eternel, les méchants ne le voient pas. Mais ils verront comment tu prends à cœur la cause de ton peuple et ils seront confus, consumés par le feu… » (Esaïe 26:3-4, 11)

Notre génération n’est guère différente des précédentes sur l’ignorance et le désintérêt de l’action souveraine de Dieu ici-bas. Elle ne se soucie pas davantage de la manière dont il s’y prend pour faire « tricoter ensemble toutes choses pour le bien de ceux qui l’aiment ». 
Aujourd’hui nous en sommes au point de devoir tout expliquer, tout illustrer et donner particulièrement au « spirituel », une présentation « terrestre ».
Au temps d’Esaïe, Dieu avait étendu sa main puissante à plusieurs reprises, mais personne ne l’avait reconnue. On avait oublié que Dieu honore toujours Sa Parole !

Dans bien des domaines, il est possible de reconnaître l’œuvre d’amour de notre Dieu.
C’est par exemple vérifiable dans la nature. Combien de fois n’avons-nous pas été émerveillés de constater la variété et la diversité de la création. Sous d’autres formes, Dieu a montré sa fidélité en renouvelant inlassablement les saisons. L’hiver nous permet d’attendre avec espérance le prochain printemps ainsi qu’après un été chaud et sec vient l’automne apaisant.
C’est également vérifiable lors de notre témoignage personnel rendu autour de nous. Lorsque la CMM par exemple, propose à tous ceux qui veulent être témoins de Jésus-Christ des traités portant le message de l’Évangile, alors quel intérêt peut-on trouver à les distribuer ?

Qui peut savoir ce qu’un traité évangélique adressé par la poste puis déposé dans une boîte aux lettres, glissé sous une porte ou remis dans le cadre d’une brève rencontre, pourra représenter pour celui ou celle qui le lira ? Dieu agit sans cesse et soutient ses envoyés !

Même l’histoire du monde nous révèle que bien des causes mystérieuses ont changé l’évolution des peuples. Toute explication naturelle devient incohérente devant l’ampleur des effets divins inattendus. Des événements se sont produits semblant venir de nulle part. Ils ont touché dans le mille et fait basculer l’histoire dans une autre direction.
Ce sont de nombreux témoignages de vies transformées qui s’additionnent chaque mois dans les bureaux de toutes nos équipes réparties dans le monde. C’est pourquoi il ne faut jamais négliger la prière qui peut tout bouleverser, jusqu’à transporter des montagnes…

Face aux pressions de ce monde, c’est le plus faible qui l’a souvent emporté sur le plus fort. L’histoire de David et Goliath se renouvelle bien souvent. La Bible dit que le cheval est prêt pour la bataille mais le salut vient de l’Eternel. Je connais des « David » insignifiants et méprisables, présents et dispersés autour de la Terre et particulièrement dans notre pays : Ce sont des traités portant la Bonne Nouvelle de l’Evangile. 
Petit bout de papier, propre c’est vrai, mais si fragile en apparence. Qui va en tenir compte ? Froissé dans les mains indifférentes de celui qui, aveuglé par ses soucis, son travail, ses affaires, n’est pas en mesure de reconnaître « le bras de Dieu ».
Goliath aussi était de ceux-là. Mais le caillou pénétrant entre ses deux yeux lui a appris à ses dépens que David avait fait « lever la main de l’Eternel ».

Des milliers et des milliers d’hommes et de femmes dans le monde prient pour chaque traité distribué systématiquement dans chaque maison. Il faut que dans la main du distributeur il devienne un caillou capable de pénétrer au plus profond du cœur des lecteurs.
Dieu peut-il faire cela ? Nous le croyons. Notre bureau reçoit chaque jour la réponse à cette question. La CMM est fondée sur l’assurance fondamentale « Si tu crois, tu verras ».

Que voyons-nous ? Des hommes, des femmes, des enfants, convaincus qu’il faut aller vite et fort. Patiemment mais sûrement, ils ensemencent notre pays, rue par rue, village par village, afin que tous reçoivent au moins une fois le message de Jésus-Christ. 

Nous voyons aussi ce qui se passe derrière l’écran des personnalités, là où se trouvent les délaissés, les malheureux, les désespérés, découvrant l’espérance et la joie de vivre.

Croyez-moi, votre ville, votre village, votre quartier, sont votre champ de bataille. Travaillez hardiment au salut des âmes : la CMM vous offre un moyen gratuit que Dieu a déjà béni et qu’il bénira encore. Faites agir le bras de Dieu, il est puissant !

Toute l’équipe de la CMM est à votre écoute et demeure à votre disposition.

PS : Elle vous invite aussi à continuer de soutenir avec vos dons et vos prières cette belle œuvre qui, dans le monde, reçoit une réaction à l’Evangile diffusé de maison en maison, toutes les deux secondes.

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour