octobre 2018

Pour dire vrai, maintenant que les grands efforts de cet été sont derrière nous, l’équipe de la CMM ne savait pas encore si nous allions arriver au bout de nos engagements et de leur implication financière. Eh bien, en ce début d’automne, nous pouvons dire que Dieu a été fidèle et qu’il a pourvu. Personne n’a manqué de la littérature nécessaire à ses projets d’évangélisation. De plus, de nouvelles campagnes se mettent déjà en place pour les mois qui viennent… Oui, la fidélité du Seigneur ne fait jamais défaut et c’est pourquoi nous plaçons chaque jour notre confiance en lui pour toutes nos décisions.

En cela, nous aimons vivre et nous engager, sachant que la CMM est une œuvre de foi collective et que Dieu se plaît à bénir.
Cette confiance absolue en lui est le secret du développement constant de cette œuvre qui ponctue ce mois-ci ses 48 années de ministère ininterrompues dans notre pays. Oui, nous pouvons compter sur Dieu dans cette mission si près de son cœur !

Une histoire véridique me revient à l’esprit pour illustrer cette réalité de la foi. 
A la fin du 19ème siècle, Jean-François Gravelet, plus connu sous le nom de Blondin, était un équilibriste et acrobate très connu. Il était parti de Hesdin dans le Nord de la France, pour rejoindre le Canada où il se rendit très célèbre par ses nombreuses traversées au-dessus des Chutes du Niagara. Il accomplissait ses exploits sur une corde de 335 mètres de long, tendue à 50 mètres au-dessus des chutes. Des foules nombreuses venaient l’admirer et l’applaudir.
Il commençait d’une façon relativement simple en se servant d’une perche qui l’aidait à se tenir en équilibre. Puis il jetait sa perche, ce qui stupéfiait son public terrorisé. Un jour de 1860, des membres de la famille royale d’Angleterre sont venus avec des invités pour admirer ses prouesses. Il traversa une première fois sur des échasses. Ensuite, il recommença les yeux bandés. Puis, il s’arrêta au milieu de la corde et se fit cuire une omelette qu’il mangea sur place… Enfin, il traversa avec une brouette sous les applaudissements de la foule éberluée.
Il recommença avec un sac de pommes de terre dans la brouette sous les cris délirants de cette même foule. S’il avait vécu aujourd’hui, ses exploits passeraient en boucle à la télé et feraient le buzz sur les réseaux sociaux. Blondin serait une star planétaire.

Après tout cela, il s’approcha de la famille royale et posa cette question au Duc de Newcastle :
« Pensez-vous que je sois capable de faire traverser un homme dans cette brouette ? »
« Oui », dit le Duc. « Alors montez ! » répliqua Blondin.
La foule se fit soudain silencieuse… Mais le Duc refusa de relever le défi.

« Y a-t-il quelqu’un ici qui pense que je sois capable de le faire ? » reprit Blondin. Personne ne se porta volontaire. Finalement, on vit une vieille dame s’avancer et s’installer dans la brouette. Blondin lui fit faire tranquillement un aller-retour à 50 mètres au-dessus des chutes. Cette vieille dame, c’était sa mère, la seule personne qui avait bien voulu remettre sa vie entre ses mains !
Eh bien, il en va ainsi de notre foi. Elle ne se limite pas en bavardages et en une démarche complaisante, mais elle implique avant tout de notre engagement concret : celui de nous en remettre au Seigneur, en totale confiance et en toutes circonstances. Avec l’auteur de l’Épître aux Hébreux nous pouvons affirmer que « Croire en Dieu, c’est une façon de posséder déjà les biens qu’on espère, c’est être persuadé que les choses qu’on ne voit pas existent vraiment. Quand on donne nos ancêtres en exemple, c’est à cause de leur foi. » (Hb. 11:1-2)

L’histoire que je viens de vous conter, illustre ainsi par l’image, la réalité profonde et personnelle de l’engagement de la CMM, en écho à la demande du Seigneur d’aller chez tous les peuples pour que les gens deviennent ses disciples (Mat. 28:19). Avec foi, et tous ensemble, nous savons que nous pouvons le faire, car il est avec nous tous les jours, jusqu’à la fin du monde (Mat. 28:20).

A vous qui avez cette lettre sous les yeux, vous êtes associés à cette grande marche vers la dernière famille de la terre. « Envoyés par Dieu » vers ceux qui vous entourent, vers vos proches, vous êtes aussi de « ceux qui envoient des envoyés ». Par votre fidèle intercession et par votre soutien financier, tout ce que vous faites nous permet d’envoyer toujours plus d’ouvriers dans la Moisson, toujours plus de messages d’espoir à plus de peuples.

Dans la joie du Service,

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour