novembre 2018

Il m’a vraiment frappé !

Oui, il m’a vraiment frappé ce jeune boxeur qui, après avoir tenu 12 rounds face à un adversaire aussi redoutable que lui, fit au journaliste qui lui tendait son micro, une déclaration percutante : « J’ai vraiment eu plus de joie à donner qu’à recevoir ! »

Parce qu’il exprimait, en déformant les propos de l’Evangile, que donner des coups vaut mieux qu’en recevoir, son commentaire d’un goût discutable, m’a laissé pensif un bon moment.
En fait, il me rappelait que selon des règles précises, il venait de mener un combat vigoureux. De plus, il avait dû prendre des initiatives personnelles adaptées et concrètes afin d’aller jusqu’au bout de son effort… et gagner !

Un autre combattant, bien plus crédible et respectable que mon boxeur, a d’ailleurs exprimé cette même pensée à plusieurs reprises. Après avoir insisté sur l’importance d’annoncer la Bonne Nouvelle en ne se laissant jamais décourager, l’apôtre Paul résumait l’œuvre de sa vie en disant : « J’ai combattu le beau combat, j’ai fini ma course, j’ai gardé la foi. » (2 Tim. 4:7 – Parole de Vie)

Ce beau combat dont il parle, c’est précisément celui que la CMM a accepté de mener en tout temps et par tous les temps, « servant l’Eglise de Jésus-Christ pour atteindre chaque famille avec l’Evangile. »
Ce n’est pas le combat d’un seul mais c’est celui d’une armée. L’armée de tous ceux qui ont à cœur de répondre à leur tour à l’appel du Seigneur adressé à tous ses rachetés. Et comme pour Paul, le prix de la victoire les attend…
Toutefois, à une seule condition : finir la course engagée !
C’est ce que nous faisons tous ensemble, et nous ne sommes pas prêts à jeter l’éponge !

C’est d’ailleurs incroyable de constater, au milieu des turbulences évidentes de ce monde, comment Dieu, le créateur et l’appui de toute vie, invite ses enfants à prendre courage et à leur montrer tout spécialement ses infinies ressources au travers de la prière.
Conscients de cela, la mobilisation dans la prière quotidienne que la CMM a initiée depuis longtemps, porte un fruit sans égal. Cette mobilisation trouve sa justification par une lettre envoyée par Paul aux Thessaloniciens : « Finalement, frères, priez pour nous afin que la Parole du Seigneur se répande rapidement et qu’elle soit honorée ailleurs comme elle l’est chez vous. Priez aussi pour que nous soyons délivrés des hommes insensés et méchants. Car tous n’ont pas la foi. Mais le Seigneur, lui est fidèle : il vous rendra forts et vous gardera du diable. » (2 Thes. 3:1-3)

Rares sont les jours où nous ne recevons pas un courrier de quelques responsables nous demandant de prier pour leur protection ou pour que Dieu intervienne miraculeusement afin que l’Evangile puisse progresser rapidement dans leur contrée.
De même, nous ressentons le besoin de cette demande de prière dans notre propre pays.
Nous sommes bien certains que vous avez constaté comme nous, la résistance méprisante à accueillir la Bonne Nouvelle dans notre société, ainsi que son rejet et son désintérêt. 
Toutefois, nous prenons courage par les paroles de l’Apôtre qui insiste, disant que Dieu est fidèle, qu’il rend fort et qu’il nous protège du diable.

A leur tour, elles nous frappent ces paroles !

Elles nous parlent de la puissance et l’autorité du bras de Dieu en faveur des siens et de leur mission.
• Cette puissance nous rappelle ce jour où Jésus fit revenir à la vie la fille de Jaïrus après que des moqueurs doutèrent de lui. A peine cette simple phrase en Araméen dite : « Talitha Kouni, aussitôt la jeune-fille se mit debout. Tous furent frappés d’étonnement. » (Marc 5:42).
• Cette autorité n’a pas non plus épargné Elymas le magicien, lorsque sur la seule parole du jeune apôtre, appelé dorénavant Paul, il fut plongé dans une profonde cécité cherchant de tout côté quelqu’un pour le diriger. Ce fut alors pour le proconsul Sergius Paulus l’occasion de croire, « vivement frappé par la doctrine du Seigneur. » (Actes 13:12)

Frappés par la fidélité, l’autorité sur toute chose, la puissance miraculeuse et quotidienne du Seigneur, nous le sommes à la CMM !
Nous en sommes encore les témoins en ce mois de novembre où nous ne manquerons pas d’honorer le Seigneur, source unique de notre salut et de notre foi vivante.

Ensemble, toute notre équipe et toutes les équipes CMM réparties sur les cinq continents vous remercient du fond du cœur de nous rejoindre sans faiblir, dans la prière et le soutien financier. Là, plus que partout ailleurs, il y a vraiment beaucoup plus de bonheur à donner qu’à recevoir (Actes 20:35), au nom de Celui que nous voulons toujours servir sans défaillance.

Avec mes sentiments fraternels dévoués et fidèles.

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour