juillet 2019

.
« 1.656.081 »

Non ! Je ne vous ai pas livré le chiffre qui vous permettra de gagner ce mois-ci le gros lot…
Ce n’est pas non plus le matricule d’un militaire, d’un prisonnier, ni même celui d’un véhicule. Ce n’est pas davantage le nombre de secondes qui restent à courir d’ici la fin de l’année.

En tête de cette lettre, figure le nombre incroyable de personnes qui, dans le monde, ont répondu à l’invitation de la Bonne Nouvelle au cours des quatre premiers mois de l’année. Que ce soit au moyen d’un coupon-réponse ou une décision prise avec l’aide d’un « Agent CMM », chacune d’entre elles a réagi après la visite à domicile d’un croyant zélé, dans le cadre d’un effort mené conjointement avec la CMM.

En y réfléchissant un peu plus, cela signifie que plus de 13.800 hommes, femmes ou enfants ont manifesté leur intérêt pour le Seigneur, chaque jour !
Bien entendu, on ne peut pas dire que chacun d’entre eux a réalisé une conversion définitive à Jésus-Christ. Beaucoup de ceux qui se mettent en relation suivie avec nous cherchent encore et désirent en savoir davantage au travers des différents cours bibliques et courriers plus personnels.
En tous cas, les chiffres sont là et les pierres vivantes qui s’ajoutent sans cesse à l’Eglise nous confondent en action de grâces !

C’est d’ailleurs très gênant de vous écrire ainsi.
Parfois cela pourrait apparaître comme un manque de modestie, à de l’autosatisfaction de notre part. Parfois, cela pourrait sembler trop beau pour être vrai… 
Et pourtant, c’est la réalité toute simple.

Venant au secours de cet élan de modestie nécessaire, l’ouvrage de Patrick Johnstone intitulé « l’Eglise est plus grande que vous croyez » lève tout scrupule.
Parlant de la CMM, cet auteur bien connu pour son ouvrage précédant « Flash sur le monde » écrit :
« La puissance de la littérature chrétienne ne doit jamais être sous estimée à notre époque. Certains considèrent que plus de la moitié des croyants évangéliques attribuent leur conversion, du moins en partie, à la page imprimée. Aujourd’hui un volume considérable d’imprimés est produit et diffusé… ci, je voudrais seulement décrire ce que j’estime être la vision la plus fantastique de diffusion planétaire de littérature que le monde n’a jamais connu avant elle : c’est celle de la CMM. La vision est très simple mais l’impact et les résultats sont extraordinaires… »

En écho à cette constatation, la première page de l’ouvrage « Au-delà de toute imagination » fait parler Dick Eastman en ces termes : « Au début de mon ministère, un homme… m’a dit un jour : les plans de Dieu sont toujours incroyablement simples et inhabituellement bon marché. Par conséquent, si les choses deviennent affreusement complexes et étonnamment chères, tu feras bien de te demander si c’est vraiment le plan de Dieu ».

L’Eglise primitive a certainement compris ce principe, quand elle s’est attelée à la tâche de l’évangélisation de sa génération. Car tout ce que les premiers croyants possédaient, 
c’était cette mission que Christ leur avait confiée et qui consistait à se rendre partout, pour parler à tout le monde (Marc 16:15), ainsi qu’une mise en garde contre la tentation de la faire avec des charges financières ou des soucis matériels trop lourds (Mat. 10:9-10)
.
« Ces croyants du Nouveau Testament – continue-t-il – ont fini par pénétrer dans des villes et des régions entières avec l’Evangile de Jésus, de sorte que « tout le monde » a entendu (cf. Actes 4:16 ; 5:28 ; 19:10) sans même l’aide de la technologie moderne.
Leur méthode était inhabituellement simple et étonnamment économique. Et je crois que cela revient à la mode. »

En cette année 2019, l’esprit de l’Eglise primitive a été gardé intact. Nous allons de foyer en foyer, jusqu’à la dernière maison de notre monde, de notre nation, de notre ville, de notre quartier, à un rythme actuel de 192.790 familles visitées chaque jour par des croyants zélés et bénévoles, offrant gratuitement l’Evangile du salut.

Bien entendu, l’ennemi s’interpose toujours là où les occasions se présentent. Mais Celui qui est avec nous est plus puissant que Celui qui est dans le monde (cf. 1 Jean 4:4).
A sa manière, Guillaume Farel n’avait–il pas inscrit sur sa maison : « Là où Dieu nous aide, le diable ne peut » ? Puis, avec la détermination infatigable de ces grands prédicateurs, il criait dans sa prière publique : « Lève-toi, Seigneur et que la trompette de ton Saint Evangile soit entendue jusqu’au bout du monde ! »

Chers amis, c’est vraiment possible tous ensemble ! Ne laissez pas passer une telle occasion pour nous rejoindre dans la prière et l’offrande afin que dans les 150 plates-formes de la CMM réparties sur les cinq continents, les colporteurs de la Bonne Nouvelle puissent encore aller…

Dans l’attente de vous lire très bientôt, soyez assurés des messages fraternels et dévoués de toute l’équipe.

 

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour