Bien chers amis,

Faisant un peu de tourisme culturel, je me suis surpris à sourire spontanément à cet ange qui me regardait et m’accueillait sur le parvis de la cathédrale de Reims.
Ce n’est pas pour rien que cette sculpture du XIIIème siècle est appelée « l’ange au sourire ».
J’ai immédiatement réalisé que le sourire est communicatif, contagieux, et que soudain ce sourire ne me laissait pas indifférent alors que j’étais absorbé par de multiples pensées. Il m’invitait à la sympathie, à l’échange, à tendre la main vers quelqu’un. Il est donc la vitrine de nos émotions et comme le disait Baden-Powell, il est une clé qui ouvre bien des cœurs.

En cheminant, je me suis rappelé qu’une traduction du Psaume 2 dit que « Celui qui est assis dans les Cieux sourit » face aux va-t’en guerre et à tous les belliqueux. Un peu plus loin (Ps. 68), il est dit que lorsque Dieu se lève, ses ennemis se dispersent et que ceux qui le haïssent s’enfuient loin devant sa face. Oui, Dieu sourit face aux oppositions contre son plan d’amour car Il est le tout puissant à qui le dernier mot appartient toujours !

Je me suis alors dit que sourire est l’arme fatale quand les chrétiens professent de leur foi. C’est un acte gratuit. Il « coûte bien moins cher que l’électricité mais donne autant de lumière » aimait répéter l’Abbé Pierre.

Pendant ces mois d’été, sourions donc, profitant des moments où nos masques découvrent parfois notre visage, car le sourire ne laisse jamais indifférent. Qu’il devienne la parure permanente de notre témoignage personnel. Il témoignera aussi de notre amour envers notre prochain, car offert avec le cœur. Par ce don de rien qui fait toute la valeur de nos vies chrétiennes, il portera vos paroles jusqu’au cœur même de celui ou de celle que vous rencontrez.

Même dans les épreuves ou afflictions personnelles, il fera du bien à celui qui le donne et à celui qui le reçoit.

Depuis maintenant plusieurs semaines que l’« Opération Villages » bat son plein dans notre pays, plusieurs témoins zélés nous ont rappelé qu’ils n’étaient pas allés frapper de porte en porte à la manière de certaines sectes pour engager un monologue prosélyte avec, au cas où…, le pied qui empêche d’en rester là !

Non, ils sont allés offrir avec sourire et délicatesse, cette bonne semence de la part des chrétiens de leur région, accompagnée d’une brève parole aimable et qui souvent d’ailleurs favorisait un dialogue plein d’espérance.

Si d’aventure personne n’était là, alors un petit mot sous forme de « post-it » ou glissé sous la porte indiquait qu’un précieux document avait été déposé à leur intention dans leur boite aux lettres.

Parce que CMM ne signifie jamais « croisade de boite en boite », plusieurs personnes nous ont envoyé leur coupon-réponse en mentionnant à quel point ils avaient apprécié cette marque de délicatesse.

A ce sujet, très bientôt en France, l’application d’un nouveau décret de mai 2022 sera mis en place et testé pendant 31 mois auprès de 2 millions d’habitants pour réduire les imprimés dans les boites à lettres. L’autocollant « Oui Pub » permettra de recevoir des catalogues ou dépliants, seulement si on le souhaite. Ce système inverse ainsi la logique de « Stop Pub » bien connu toujours en place. Seules les personnes qui désirent recevoir ces informations non adressées explicitement, doivent se manifester en collant de manière visible le nouvel autocollant. Sinon, une distribution indistincte de boite en boite deviendra interdite. Il n’existe pas encore de sanction pour le non-respect du dispositif mais le temps viendra qu’une forte amende sera infligée pour le dépôt, dans un lieu privé, de tout message non demandé !

Cette disposition un peu contrariante pour les amis fidèles et zélés de la CMM, est avant tout un rappel très positif de l’importance du témoignage personnel de tout croyant. Il nous invite à aller personnellement vers notre prochain, sans souci d’une quelconque rentabilité dans une distribution de masse. Un ami nous disait récemment qu’il relevait les adresses des personnes de son entourage et qu’en leur postant un traité il priait pour que la visite personnelle soit celle du Seigneur lui-même. De nombreuses églises locales utilisent aussi les services de la Poste pour diffuser les traités de la CMM dans chaque foyer où elles rayonnent…
Qui peut savoir ce qu’un traité évangélique adressé par la poste puis déposé dans une boîte aux lettres, glissé sous une porte ou remis dans le cadre d’une brève rencontre, pourra représenter pour celui ou celle qui le lira ? Dieu agit sans cesse et soutient ses envoyés !
Croyez-moi, votre ville, votre village, votre quartier, sont votre champ de bataille. Travaillez hardiment au salut des âmes : la CMM vous offre un moyen gratuit que Dieu a déjà béni et qu’il bénira encore. Faites agir le bras de Dieu, il est puissant !

Toute l’équipe de la CMM est à votre écoute et demeure à votre disposition.

PS : Elle vous invite aussi à continuer de soutenir avec vos dons et vos prières cette belle œuvre qui, dans le monde, reçoit une réaction à l’Evangile diffusé de maison en maison, toutes les deux secondes.

Pour aller plus loin ensemble et recevoir
nos informations régulières et sujets de prière pour chaque jour